Jardin botanique

Le Jardin botanique de Tourcoing constitue un véritable îlot de nature au cœur de la ville, le joyau vert de Tourcoing. Promenez-vous à travers les allées de son jardin traditionnel à la française, sous les glycines centenaires…

Horaires d'ouverture du jardin botanique

  • Du 15 mars au 31 octobre : lundi à vendredi de 8h à 21h30, samedi de 9h à 21h30, dimanche et jours fériés de 10h à 20h30
  • Du 1er novembre au 14 mars : lundi à vendredi de 8h à 18h30, samedi de 9h à 18h30, dimanche et jours fériés de 10h à 18h30.

Galerie photo

Botanique

De bonnes raisons de le découvrir…

Partez à la découverte de ses différents espaces :

  • Jardin historique composé d’un jardin à la française structuré en lignes orthogonales avec, à la croisée centrale, une fontaine et une pergola, supportant de magnifiques glycines blanches et bleues, et d’un jardin à l’anglaise aux courbes sinueuses. Il est représentatif du courant éclectique en vogue à cette époque, également très présent dans l’architecture des maisons de maître tourquennoises.
  • Jardin « Amérique du Nord » : donnant sur la rue du Moulin Fagot, ce jardin est composé de deux « îlots botaniques » : Amérique du Nord-Est et Amérique du Nord-Ouest. Les deux îlots surélevés sont séparés par une prairie symbolisant les grandes étendues du centre des États-Unis.
  • Les « carrés pédagogiques » sont des petits jardins d’expositions autour de thématiques diverses : odeurs, fleurs et vivaces utilisées dans les massifs de la ville, plantes exotiques acclimatées, graminées ornementales...
  • Les serres pédagogiques (1 200 m² de surface) divisées en 2 parties : serres chaudes et serres froides.
Télécharger

Plan du Jardin Botanique

Format : pdf PDF Poids : 3,28 Mo

Serres pédagogiques

Dans une démarche d’intégration urbaine et durable, les serres pédagogiques du Jardin botanique s’adossent harmonieusement aux façades de briques rouges rénovées, classées par l’Architecte des bâtiments de France. Le nouveau bâtiment (2009) est certifié Haute Qualité Environnementale.

Visite des serres botaniques en images

Une histoire liée à celle d’Emile Leplat

En 1851, Emile Leplat, fils d’un industriel textile quitte Tourcoing pour perfectionner son anglais à Dublin, en Irlande. Il se lie d’amitié avec la fille aînée de sa famille d’accueil et reviendra souvent, par la suite, passer des vacances à Dublin. Leur union est célébrée à Dublin en 1857.

Cette histoire est intimement liée à celle du jardin botanique. Au fil de ses voyages, Emile Leplat n’est pas resté insensible au charme des parcs publics d’outre-Manche. Sa femme étant elle-même passionnée de botanique, le jardin de leur propriété évolue donc au gré du temps.

En 1906, l’ancien filateur de laines rédige son testament et propose à la Ville de Tourcoing d’acquérir sa propriété, 32 rue du Moulin Fagot, à condition qu’elle soit convertie en jardin public. En mai 1917, trois mois après sa mort, le Conseil Municipal de Tourcoing accepte la proposition qui se concrétisera en 1919 par le rachat des terrains.

Situer sur la carte